Présentations

Cours d'accordéon diatonique

Je m'appelle Yves Gaubert.

Je suis installé en Languedoc-Roussillon, plus précisément dans l'Aude depuis une quinzaine d'années.

J'ai commencé à transmettre ma passion des musiques traditionnelles il y a plus de 20 ans avec ce petit instrument que l'on appelle "Accordéon Diatonique".

Je me suis forgé une pédagogie basée sur l'écoute car je considère que, comme on apprend à parler en écoutant, la musique doit elle aussi être écoutée avant de la lire sur un support écrit. Ce qui n'empêche pas d'étudier la théorie musicale au fur et à mesure de la progression dans les cours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 











 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Première partie

Mise à jour le 12/01/2016
Pour grossir le texte taper: ctrl+

Cette petite introduction à la compréhension des accords se veut complémentaire aux cours et ouvrages qui traitent le sujet de l’harmonie musicale et ne prétend pas se substituer à ceux-ci.


Sommaire :

Accords / Pas d'accord
Bien connaître son clavier
Le premier accord
Ton / Demi-ton
IIèmedegré - Accord de D(Ré)
IIIèmedegré - Accord de E(Mi)
IVèmedegré - Accord de F(Fa)
Vèmedegré - Accord de G(Sol)
VIèmedegré - Accord de A(La)
VIIèmedegré - Accord de B(Si)
VIIIèmedegré - Accord de C2(Do2)
Montée de la gamme de C(Do) en accords
Descente de la gamme de C(Do) en accords
Conclusion de la première partie
Exercices supplémentaires

Accords / Pas d'accord ?

La notion d'accord sur l'accordéon diatonique est déjà connue quand on parle de l'accompagnement main gauche.
Tout le monde sait à peu près qu'il joue sur une basse et sur un accord.
Très souvent la notion d'accords s'arrête là.

Par contre dès que l'on commence à expliquer les accords à la main droite ou plutôt au chant (n'oublions pas les gauchers), un certain désintérêt se fait sentir surtout si on aborde le sujet de façon théorique.

Haut de page

On peut se demander l’utilité de connaître les différentes positions d’accords sur son clavier.

Il suffit d’observer un chanteur qui s’accompagne à la guitare, très souvent, il joue les accords pour donner du relief à ses chansons.
Quand deux musiciens jouent ensemble, il est bon de créer des moments d’accompagnement en accords, pour permettre à un des instruments de se mettre en avant, et de s’évader vers certaines variations ou improvisations.
Enfin, la connaissance des accords sur l’instrument est un moyen efficace et sûr de connaître ses claviers.

Haut de page

Bien connaître son clavier


Pour une plus grande clarté de lecture nous adopterons la notation anglo saxone.


Sur la partie haute du clavier chant (dans les graves), vous remarquez que les 2 premiers boutons sont grisés. C'est pour signaler que ces notes-là peuvent être différentes selon l'instrument que vous possédez.
En effet, il est possible que votre accordéon soit équipé d'altérations très utiles dans certains cas.

Nous ne tiendrons donc pas compte de ces boutons-là pour les exemples afin de ne pas compliquer le sujet.

Haut de page


Le premier accord


Nous allons faire sonner les trois notes qui composent l'accord de C(Do) en appuyant simultanément sur les trois boutons qui sont grisés dans l'image ci-dessous, et en poussant sur le soufflet.


Normalement, vous devriez entendre ce son :

Vous venez de jouer votre premier accord de C(Do) dans sa position fondamentale, c'est à dire :

Fondamentale = le C(Do) ensuite vient la Tierce = le E(Mi) et la Quinte = G(Sol




Majeur ou mineur ?

Maintenant, nous allons voir ce qui détermine si cet accord est Majeur ou mineur.

Une seule note va déterminer si un accord est Majeur ou mineur c'est la Tierce représentée par la note E(Mi) dans notre accord de C(Do).

Si l'accord est Majeur, la tierce se trouvera 2 Tons au-dessus de la Fondamentale

Si l'accord est mineur, la tierce se trouvera 1 Ton et demi au-dessus de la Fondamentale

Haut de page


Ton / Demi-ton

Pour savoir où se trouvent les tons et les demi-tons dans notre accord il va falloir se référer à la gamme de C(Do) Majeur
qui sera notre gamme de référence pour connaître la compositions des accords qui la constituent.

Observez que notre accord de C(Do) est signalé comme étant le premier degré de la gamme par le chiffre I
Le D(Ré) est lui, signalé par le chiffre II et ainsi de suite pour les autres degrès de la gamme majeure...




Majeur ou mineur (suite) ?

Maintenant que nous savons où se trouvent les tons et demi-tons dans la gamme majeure de C(Do) nous pouvons constater que entre C(Do) et E(Mi) il y a un écart de 2 Tons.

Conclusion ? Notre accord de C(Do) est bien Majeur et s'écrit :

C

REMARQUE :
"En notation anglo-saxone, quand un accord est Majeur on ne l'écrit pas avec le mot "Majeur" à coté."

Haut de page


C'est pas fini !!!


Nous continuons notre exploration du clavier pour voir quelles sont les trois notes qui composent l'accord de D(Ré) en appuyant simultanément sur les trois boutons qui sont grisés dans l'image ci-dessous, et cette fois-ci en tirant sur le soufflet.


Normalement, vous devriez entendre ce son :

Nous avons ici l'accord de D(Ré) dans sa position fondamentale, c'est à dire :
Fondamentale = le D(Ré) Tierce = le F(Fa) Quinte =A (La)


Vous avez pu constater qu'il y a 2 positions de doigté pour cet accord.
Ca va se reproduire pour d'autres accords !

Majeur ou mineur ?

Maintenant que nous savons ce qui détermine si cet accord est Majeur ou mineur, référons nous à la gamme de C(Do) dans le tableau ci-dessous :




On peut facilement voir qu'il y a un écart de 1 Ton et demi entre le D(Ré) et le F(Fa)

Conclusion ? Notre accord de D(Ré) est bien mineur et dans ce cas il va s'écrire :

Dm ou D-
Dmineur (trop long à écrire)

Haut de page

Nous venons de voir les deux cas principaux d'accords que nous allons rencontrer (le Majeur et le mineur)
sur un accordéon diatonique 2 rangs/8 basses pour des accords à 3 sons.

Vous voyez que finalement, ce n'est pas si compliqué que cela...

IIIèmedegré - Accord de E(Mi) / Poussé

Maintenant, nous allons continuer dans cette logique de montée de gamme de C(Do) en accords et trouver l'accord de E(Mi).

Si nous reprenons le tableau ci-dessous et appliquons ce que nous avons appris pour l'accord de C(Do) et l'accord de D(Ré), nous pouvons écrire la composition de l'accord de E(Mi):



Fondamentale = E(Mi) Tierce = le G(Sol) Quinte =B (Si)

Une question se pose de suite:
Majeur ou mineur ?
La Tierce (G) étant un ton et demi audessus de la Fondamentale (E), notre accord est bien mineur et s'écrit:

Em ou E-

Ce qui donne ces 2 positions en poussé sur le clavier:


Normalement, vous devriez entendre ce son :

Haut de page


On continue ?

Maintenant que vous avez compris le principe de la construction des accords, je vais vous donner la suite de cette gamme de do majeur en accords dans leur position fondamentale, (ne l'oublions pas) mais sans commentaires, à moins qu'il n'y ait un évènement nouveau qui perturbe notre raisonnement...

Ne vous en faites pas, ça va marcher comme sur des roulettes mais prenez le temps de tout relire, de bien regarder le tableau des tons et demi-tons.

Il peut arriver que toutes ces nouvelles données théoriques vous décourage. Cela est tout à fait normal et dites vous que vous n'êtes pas la ou le premier(ère) à passer par de grands moments de doute. Vous verrez que, à la fin de cette page (un peu longue) vous aurez envie d'en savoir encore plus.

Donc , on reprend son souffle on fait une pose, on va faire un footing, que sais-je et on revient sur le site pour voir où ça coince.


IVèmedegré - Accord de F(Fa) / Tiré


Ecoutez l'accord de F :

Haut de page


Vèmedegré - Accord de G(Sol) / Poussé


Ecoutez l'accord de G :

Haut de page


VIèmedegré - Accord de Am ou A- (La mineur) / Tiré


Ecoutez l'accord de Am ou A-:

Haut de page


VIIèmedegré - Accord de Bdim ou B° (Si diminué) / Tiré


Ici, nous devons nous arrêter un moment afin de revoir toutes les données de cet accord qui, si vous avez bien observé sa composition ne cadre pas du tout avec tout ce que nous avons vu jusque là...

Premièrement, regardons l'intervalle qu'il y a entre la Fondamentale : B (Si) et la Tierce : D (Ré) qui est mineur et l'intervalle qu'il y a entre la Tierce : D (Ré) et la Quinte : F (Fa) qui devrait être Majeur mais qui là est mineur.

Que se passe-t-il ?

Comme nous n'avons utilisé uniquement que les notes de la gamme de C (Do),


nous ne pouvions pas, pour cet accord, avoir une succession de Tierces mineure + Majeure.

Cet empilage de Tierces mineures est dit "Diminué", comme vous avez pu le constater dans le titre.

Deuxièmement, il suffit d'écouter cet accord (ci-dessous), pour s'apercevoir que l'harmonie des Tierces Majeures et mineures n'est plus présente. Il y a une sensation de frottement, de dissonance.

Ecoutez l'accord de Bdim ou B°:



Retenons donc que l'accord du VIIèmedegré dans la gamme de C (Do) Majeur est toujours diminué.

Haut de page


VIIIèmedegré - Accord de C(Do) / Poussé


Ecoutez l'accord de C (Do) :

Haut de page

Montée de la gamme de C (Do) Majeur

Maintenant que nous avons vu et testé tous nos accords de la gamme de C (Do) montante, nous pouvons nous exercer à les enchaîner.

Ecoutez la gamme de C (Do) montante:

Haut de page

Descente de la gamme de C (Do) Majeur

Dans la foulée, on va redescendre cette gamme...

Ecoutez la gamme de C (Do) desendante:

Haut de page

Conclusion de la première partie

Voilà, ce qui, je l'espère vous aura permis de découvrir ou re-découvrir ces quelques notions d'accords sur le clavier de l'accordéon diatonique 2 rangs 8 basses.

J'en conviens, il est facile de lâcher le morceau et d'abandonner devant ces données quasiment mathématiques, mais il faut se dire que j'ai tout fait pour décomposer et simplifier au maximum ce cours afin de donner envie aux réticents, aux résistants à la théorie musicale de se lancer dans l'accompagnement main droite.

Un dernier conseil sera utile. Si ça chauffe et que ces données ne passent pas, on arrête tout et on reprendra plus tard. Mais il ne faut jamais abandonner. Revenir sur ce qui n'a pas été compris est la meilleure solution, quitte à reprendre tout à zéro.

J'espère pouvoir continuer ce cours avec quelques exemples d'accompagnements, ce qui ne peut qu'encourager les futurs musiciens à comprendre l'utilité de ces accords.

En attendant, je vous invite à écouter beaucoup de nos représentants (les diatoneux), ils sont légion et très bons. Pour cela il suffit d'aller sur internet et fouiller tout les document sonores disponibles.

Haut de page

Exercices supplémentaires

Nous connaissons la gamme de C (Do) majeur mais sur le diato, il y a aussi la gamme de G (Sol) Majeur.

Il serait donc bon de travailler les accords sur cette gamme.

Prenez un crayon, un papier et tenez compte de tous les conseils donnés précédemment pour écrire la composition des accords.

Une piste:

Observez la gamme de G (Sol).

Toutes les notes de la gamme de C (Do) sont là sauf le F (Fa) qui a été augmenté d'un 1/2 Ton avec le signe dièze (#).

Si nous n'avions pas mis le signe dèze (#), nous n'aurions eu que un 1/2 ton entre le VIe et le VIIe degrè c'est à dire, le E (Mi) et le F (Fa).

Ecrivez maintenant tous les accords et cherchez les positions sur votre clavier.

Certains accords auront changé de place, évidemment.

A vous de jouer...

Ecoutez la gamme de G (Sol)montante:


Ecoutez la gamme de G (Sol)descendante:

Haut de page